Jan 9, 2018 in Formation professionnelle by
CPF : Qu’envisage le gouvernement pour 2018 ?

En 2014, le Compte Personnel de Formation (CPF) était l’une des mesures phares de la réforme de la formation. Que peut-on en dire aujourd’hui ? Qu’envisage le gouvernement actuel ?

La définition du compte personnel de formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un compte ouvert à tous, dès l’âge de 15 ans pour les apprentis, destiné aux salariés et demandeurs d’emploi. Toute personne inscrite à la sécurité sociale dispose aujourd’hui d’un compte. Celui-ci répertorie le solde des heures dont chaque salarié disposait via le DIF et les heures de CPF qu’il va gagner chaque année www.moncompteformation.gouv.fr.

Le CPF a pour objectif initial de « donner à chacun les moyens d’évoluer professionnellement et de sécuriser son parcours professionnel, notamment en progressant d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle ou en obtenant une qualification dans le cadre d’une reconversion ».

Le point sur la mise en place du CPF

Le Compte Personnel de Formation a été globalement approuvé dans ses intentions et finalités. Cependant, des critiques ont été exprimées quant à sa mise en œuvre car beaucoup de données sont ici en jeu : pas assez de moyens, un système jugé trop complexe, des listes de formations trop restrictives…

En 2016, selon une étude réalisée par l’Igas, seulement 0,9% des salariés en emploi ont utilisé leur CPF, pour en moyenne 47h de formation. Pour les demandeurs d’emploi ce chiffre double.

Toujours selon cette même étude, on constate que les objectifs premiers du CPF n’ont pas été atteints :
» Le CPF a été déployé dans les temps, mais sa rapidité d’exécution s’est faite aux dépens de l’expérience utilisateur.
» La complexité du système du dispositif n’a pas permis l’autonomie des apprenants souhaitée.
» L’ambition qualifiante a été reléguée au 2nd plan du fait que les entreprises et salariés ont essentiellement utilisé le CPF pour financer des formations courtes de langues et bureautique.

La réforme du CPF pour les années à venir

Avec l’arrivée récente du nouveau gouvernement, des réformes sont prévues pour la formation professionnelle. Depuis janvier 2018, le CPF est ouvert aux indépendants (artisans, commerçants, micro-entrepreneurs…), aux professions libérales ainsi qu’aux professions non-salariées.

Le gouvernement souhaite également réformer le Compte Personnel de Formation, notamment en remplaçant les crédits par des euros, en élargissant le spectre de formations et en offrant aux salariés la possibilité de s’adresser directement aux centres de formation et donc de supprimer le rôle des OPCA.

Enfin, le gouvernement souhaite rendre le CPF plus accessible aux utilisateurs, notamment avec le développement d’une application dédiée où pour chaque actif s’afficherai le nombre d’heures sur le compte, les offres d’emploi de sa région, les formations qui y sont préparées…

Tags: