Juil 19, 2018 in Formation digitale by
Comment se servir des serious game dans votre entreprise ?

Les serious game sont aujourd’hui présents dans de nombreuses entreprises, visant à former les collaborateurs de manière ludique. Mais comment bien s’en servir pour qu’ils soient efficaces ? Mode d’emploi.

La tendance des serious game au sein des entreprises

Les serious game, « jeux sérieux » en français, sont la déclinaison utile des jeux vidéo au service des professionnels. Plus concrètement, les jeux vidéo sont ici destinés à des usages autres que le divertissement, notamment pour former les collaborateurs.

Grâce à la digitalisation du secteur de la formation, les serious game sont aujourd’hui entrés dans les mœurs, tout comme l’e-learning ou encore les MOOC. Ces jeux font partie intégrante des plans de formation des entreprises qui s’en servent pour former leurs salariés mais aussi pour attirer de nouveaux talents. C’est le cas notamment des entreprises comme Air France, Renault ou encore Bnp Paribas qui ont été les pionniers dans ce domaine, mais aussi des grand groupes, PME et même ETI.

D’ici 2020, le marché des serious game devrait atteindre 4,6 milliards d’euros d’après l’institut américain MarketsandMarkets. De nombreux investissements sont attendus de la part des entreprises. Attention cependant à bien choisir le jeu qui convient le mieux à son entreprise et à sensibiliser ses collaborateurs à cette nouvelle tendance. Zoom sur les points clés à respecter pour bien réussir votre démarche !

Les point clés d’une bonne utilisation des serious game

Afin de mettre en place une démarche de serious game efficace, il est nécessaire de prendre en compte certains points clés :

Allier fun et pédagogie
Lors d’un serious game, il est important de savoir bien doser le fun et la pédagogie. Si le côté ludique est trop présent, les collaborateurs retiendront plus difficilement les enjeux de leur formation. Les messages pédagogiques quant à eux ne doivent pas ralentir le déroulement de la partie, ce qui pourrait ennuyer rapidement les participants.

Faire appel à l’intelligence des collaborateurs
Afin de l’apprenant retire de la satisfaction une fois la formation ludique réalisée, il est nécessaire que celui-ci fasse appel à son intelligence, qu’il relève de véritables défis. Les serious game ne peuvent pas reposer simplement sur une accumulation simple de points, ils doivent créer de l’engagement de la part des participants. La récompense réside dans ce que les collaborateurs apprennent.

Animer et motiver les participants
Troisième point clé à retenir : l’animation et la motivation des apprenants. Pour cela, il ne faut pas que les parties de serious game soient trop longues. Trente à quarante minutes maximum pour chacune. Il est également nécessaire de promouvoir régulièrement ces jeux après des collaborateurs, afin de toucher l’ensemble des générations. De véritables challenges ou même battles entre les participants doivent aussi être créés. En effet, un apprenant seul devant son écran assimile moins de notions.

Mettre en avant les véritables enjeux de l’entreprise
Enfin, dernier élément important lors de la mise en place de serious game : la mise en avant des enjeux de l’entreprise. Cet élément est notamment valable pour le recrutement de nouveaux talents. Grâce à des mises en situation, les candidats peuvent voir concrètement comment fonctionne l’entreprise dans laquelle ils postulent.

Un serious game, pour une efficacité optimale, doit ainsi être mûrement réfléchi par l’entreprise. Des investissements conséquents sont en jeu. La solution idéale pour la création de son jeu est de faire appel à un prestataire externe qui apportera son savoir-faire en terme de game design, mais aussi à une équipe de l’entreprise 100% dédiée qui apportera quant à elle son expertise métier.

Tags: