Juil 13, 2017 in Formation continue by
Décret qualité : Une nouvelle organisation pour les centres de formation continue !

Depuis janvier 2017, le décret qualité a été mis en place au sein des centres de formation continue. Afin de répondre aux nouveaux enjeux mis en place par le décret, les organismes doivent évoluer. Voici 3 conseils pour éclairer votre démarche !

Faire évoluer sa pédagogie

Avec l’application du décret qualité en début d’année 2017, les centres de formation continue doivent repenser leur organisation afin de répondre aux nouveaux enjeux du marché ainsi qu’aux attentes des apprenants.

Le premier enjeu auquel devront les organismes de formation continue est pédagogique. Sous l’effet de l’évolution numérique et de la mobilité actuelle, le comportement des apprenants change. De plus, le cadre réglementaire ne cesse d’évoluer depuis ces vingt dernières années : décret FOAD, loi travail, refonte de la VAE… Ces changements demandent alors que les organismes repensent leur manière de fonctionner. Il est difficile aujourd’hui de continuer dans le modèle classique, c’est-à-dire un formateur face à un groupe de dix/douze personnes, lorsqu’on a de nombreuses innovations à portée de main : e-learning, mobile learning, MOOC, classes virtuelles…

Désormais, il faut que le travail et la formation soit complémentaires ainsi que le présentiel et l’e-learning. Lors des formations, nous aurons des groupes de personnes dans un même lieu physique mais aussi ailleurs. L’objectif étant de répondre aux besoins de chacun.

Cependant, avant de repenser sa pédagogie, il faudra se poser les bonnes questions : Comment digitaliser efficacement ma formation ? Comment accompagner mes formateurs dans ce changement ?

Développer sa notoriété

Deuxième évolution pour les centres de formation continue : repenser sa relation avec l’apprenant. Depuis 1971, le marché de la formation est structuré autour d’une logique BtoB. C’est-à-dire que les organismes se tournent vers les entreprises puis vers les financeurs pour vendre leur offre de formation.

Cependant, cette logique est en train de changer. C’est désormais l’apprenant qui devient le client. Son entreprise ou les financeurs seront simplement des prescripteurs qui conseilleront l’apprenant à prendre telle offre plutôt que celle du concurrent.

Par conséquent, la notoriété et la légitimité du centre de formation continue prendra tout son sens. Il sera impératif pour lui d’être connu et même reconnu auprès des apprenants. Il s’agira de créer une véritable relation de confiance avec le client. Le décret qualité répond ici très bien à cet enjeu. Les organismes de formation devront standardiser leur offre afin d’être en mesure de reproduire la même qualité de service à chaque formation.

S’allier à de nouveaux acteurs

Enfin, le dernier enjeu est plutôt économique. Comment transformer sa pédagogie et investir dans une démarche de notoriété lorsque la taille et le budget de l’organisme ne le permettent pas ? Selon le Jaune budgétaire, sur 62658 organismes 79% font moins de 150 000 euros de chiffre d’affaires.

Dans ce cas, il est préférable pour les centres de formation continue de s’allier avec les acteurs digitaux du marché ou encore avec des organismes certificateurs (universités, organismes publics…).

Pour les mois à venir, les centres de formation continue ont donc plusieurs défis à relever : repenser leur pédagogie, développer leur confiance auprès des apprenants et grossir économiquement. L’objectif ? Répondre plus efficacement au décret qualité et aux besoins des apprenants.

Axess Solutions Formation, attentif aux nouvelles réformes relatives au secteur de la formation, effectue régulièrement une veille réglementaire sur celles-ci. L’objectif est de pouvoir proposer aux centres de formation une prestation en accord avec leurs besoins. Pour cela, nous ne cessons de faire évoluer notre solution AGATE, dédiée à la gestion des centres de formation, afin qu’elle réponde parfaitement aux nouvelles réformes et que vous puissiez proposer toujours plus de formations de qualité !

>> En savoir-plus

Tags: