Oct 13, 2016 in Formation professionnelle by
Loi El Khomri : quels sont les changements pour le secteur de la formation ?

Mise en place le 8 août dernier, la loi El Khomri, aussi appelée loi travail, touche directement le secteur de la formation. A quels changements devons-nous nous attendre ?

Assouplissement du contrat de professionnalisation et du CPF

Différents changements vont avoir lieu dans le secteur de la formation, sans pour autant avoir la même ampleur que la dernière réforme sur la formation en 2014. Le premier concerne l’assouplissement de certaines actions de formation comme le contrat de professionnalisation et le CPF.

Désormais, les contrats de professionnalisation, à titre expérimental, seront ouverts aux demandeurs d’emploi, pour tous types d’actions qualifiantes. Ce changement a pour objectif de permettre aux demandeurs d’emploi d’intégrer un nouvel emploi plus facilement.

Le CPF est également touché par la loi El Khomri et s’ouvre aux bilans de compétences ainsi qu’aux actions de création ou reprise d’entreprise. Le CPF prendra alors la forme d’un CPA : Compte Personnel d’Activité. Disponible dès Janvier 2017, le CPA sera ouvert à toute personne dès l’âge de 16 ans : salariés, indépendants, professionnels libéraux, demandeurs d’emploi…

Quelles évolutions pour la VAE ?

La durée d’expérience pour obtenir une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) passe désormais de 3 ans et 1 an, avec la loi El Khomri. Jusqu’à présent, une personne devait exercer trois ans à temps plein dans le domaine de la certification visée afin d’être recevable à la VAE. Dès 2017, une année suffira.

La VAE peut ainsi devenir un véritable levier dans le processus de formation d’un nouveau salarié qui par exemple se forme et exerce sa mission pendant une année. A l’issue de cette année, il peut très bien se présenté à la certification équivalente à son nouvel emploi.

AGATE, solution innovante et performante, accompagne les centres de formation dans la gestion globale de leur processus de formation. AGATE a su s’adapter aux différentes technologies du marché ainsi qu’aux nouvelles lois proposées par le gouvernement, afin d‘apporter des solutions pertinentes en phase avec les besoins des organismes.

En savoir-plus

Tags: