Sep 14, 2017 in Formation professionnelle by
La FEST : nouveau mode de formation en entreprise !

Des OPCA et des entreprises se lancent dans l’expérimentation de la formation en situation de travail. Quel est ce nouveau mode de formation et sur quoi repose sa mise en œuvre ?

La FEST : une nouvelle approche de la formation en entreprise

La FEST, formation en situation de travail, est une approche globale et pédagogique de la formation. Elle est particulièrement adaptée aux situations de travail et diffère donc des formations en salle ou en digital learning.

Grâce à cette approche, l’entreprise pourrait gagner en liberté pédagogique et répondre à ses obligations de former tous ses salariés.

Pour le salarié, la FEST lui permet d’être le co-auteur et co-acteur de son parcours ainsi que le co-producteur de ses propres savoirs. Il apprend en travaillant, bénéficie d’un appui (tuteur, expert interne, managers) et de moyens pédagogiques dédiés tel que des supports d’autoformation par exemple.

Bien loin de l’approche académique classique, la FEST va permettre de rénover nos modèles de formation, mettant ainsi en avant le travail collaboratif et la professionnalisation.

Les 5 prérequis à connaître pour mettre en place une FEST

Mettre en œuvre une formation en situation de travail nécessite quelques prérequis.

1. L’apprenant a des droits
Pour que le travail soit « formateur », il faut que l’apprenant dispose de droit à l’essai, à l’erreur et à l’expérimentation. De plus, il pourra prendre du temps pour se former en travaillant ou travailler en se formant.

2. L’apprenant à des devoirs
L’apprenant devra prendre du recul sur ses pratiques, consacrer des moments à la réflexion et participer aux épreuves de validation des acquis.

3. L’organisation doit être facilitée
Pour faciliter l’apprentissage en situation de travail, l’organisation de celle-ci doit être fluide c’est-à-dire sans pression de production, avec des aménagements de cadence et de la bienveillance de la part de la hiérarchie et des collaborateurs.

4. Les ressources internes doivent être mobilisées
L’essentiel des savoirs est détenu par les équipes internes à l’entreprise. L’enjeu sera ici de les trouver et de les transformer en contenu pour la FEST.

5. La FEST fait l’objet d’une contractualisation
L’apprenant et l’entreprise sont liés par un contrat qui régit les objectifs de la formation, les moyens qui seront alloués, les horaires de formation… Cette contractualisation est valable du début de la formation jusqu’à la validation et la reconnaissance des acquis.

La formation en situation de travail devrait avoir de beaux jours devant elle durant ces prochaines années. De plus en plus d’entreprises font le choix de former leurs salariés dans une approche nouvelle basée sur les compétences de chacun et le contexte de l’entreprise.

AGATE est en perpétuelle évolution afin de proposer aux centres de formation (continue, initiale, en alternance, universités d’entreprises…) des fonctionnalités adaptées qui répondent aux nouveaux modes d’apprentissage qu’il s’agisse d’e-learning, de blended-learning ou encore de FEST. >> En savoir plus…

Tags: