Fév 21, 2018 in DataDock by
Datadock : Le point sur 2017 !

En 2017 a été lancée la plateforme DataDock dans le cadre de la réforme qualité des centres de formation. Que peut-on tirer de cette 1ère année ?

Rappel de ce qu’est l’outil DataDock

En 2017, le décret du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue, est entré en vigueur. Ce décret précise que les Opca, les Opacif, l’Etat, les régions, Pôle Emploi et l’Agefiph doivent s’assurer de la capacité des centres de formation à dispenser des actions de formation de qualité. Six critères, comprenant 21 indicateurs de qualité, doivent être respectés afin d’attester de la qualité d’une action de formation. » Découvrir les six critères qualité

Afin d’amorcer ce processus, l’outil DataDock a été mis en place dans le secteur de la formation.  Il s’agit d’une base de données unique permettant le référencement des centres de formation. L’ensemble des informations relatives à l’organisme y est intégré. Le but de Datadock est de regrouper les preuves de l’application des 21 indicateurs qualité par les organismes de formation.

L’outil Datadock peut être utilisé autant par les centres de formation afin d’enregistrer les informations liées à leur structure et s’auto-déclarer que par les financeurs qui peuvent examiner les informations des organismes dans le but de les référencer.

33 000  organismes de formation référencés DataDock en 2017

A l’heure actuelle, 43 financeurs de la formation professionnelle ont adhéré à la DataDock, pilotée par le groupement d’intérêt économique (GIE) D2OF. Ce qui correspond à 19 Opca, plus concrètement tous les organismes collecteurs excepté le Fafsea — les Opacif et les Fongecif au complet, et le Conseil régional de Normandie.

On compte à ce jour 33 000 organismes de formation référencés parmi les 54 000 qui en ont fait la demande depuis le 1er janvier 2017. La plateforme DataDock permet aux centres de formation d’éviter de nombreuses démarches. Il leur suffit de répondre une seule fois aux critères du décret. A partir de là, une fois qu’ils sont référencés, les organismes peuvent accéder à l’ensemble des financements de manière directe.

En 2018, l’outil DataDock poursuit son développement autour de trois axes majeurs, dont une opération de contrôle expérimentale visant à limiter les fraudes. Pour en savoir plus, consultez notre prochain article en ligne dès le 27 février !

Tags: